photo

Quand Margot… a été parmi les premières à me faire confiance et à me commander des bijoux. Et encore. Et encore. A me couvrir de présents à chaque fois. A me lire et à me laisser si souvent ces petits commentaires qui font tant plaisir. Qui donnent vie à mes pages, d'une certaine façon.

Aussi, quand pour célébrer le printemps elle m'a passé une nouvelle commande, c'est avec beaucoup de joie que je l'ai préparée. De la soie, des perles, du bleu lagon, de la douceur, de l'améthyste, une médaille, un mot "enjoy", à graver dessus… De minuscules pièces en argent à manipuler, à tordre, à pincer… Des aiguilles à coudre. Ma micro perceuse à charger, à manier sans me brûler les doigts. Car les perles chauffent, vous n'avez pas idée, quand on les travaille. A croire qu'elles sont vivantes…

Et au final, deux jolis bracelets. Ce bleu lagon fait une belle association avec le blanc nacré des perles. Et l'épaisseur du coton ciré est en harmonie avec leur rondeur.

Travailler comme ça sur commande, sans urgence, est un vrai luxe. Un grand plaisir aussi. Je me demande, à chaque fois que j'investis le salon de mon atelier éphémère, si je saurais travailler en série. Sans savoir vers qui mes liens et perles iront. Sans savoir si j'aurais grand plaisir à refaire en quantité le même modèle. Sans avoir de "retour client". A la façon de Clarins, j'aimerais bien glisser dans les pochettes écrins un coupon clientes, qu'elles me retourneraient avec leurs impressions. Sur lequel elles pourraient me raconter un peu la vie de mes bijoux. Comme ce collier qui a traversé la Floride en Harley au cou d'une amie. Dont je sais qu'il était sport le jour, plus habillé le soir, mais toujours de la partie. Je suis sûre qu'à chaque fois qu'elle le porte, désormais, il lui rappelle ce voyage mémorable. Comme ce bracelet gri gri à multiples pierres qui restera à jamais associé au souvenir d'une maladie, mais qui gardera quelques vertus magiques le jour où la maladie ne sera plus qu'un vilain lointain souvenir…

Chère S., dear Margot, tout ce que je souhaite là tout de suite, c'est que tes deux bracelets t'accompagnent dans des moments heureux. Qu'ils les partagent avec toi et qu'ils deviennent petit à petit symboles de beaux, très beaux souvenirs ! Tu en trouveras d'ailleurs un troisième, blotti dans la pochette, qui ira avec le premier ou l'autre, ou qui vivra sa vie tout seul à ton poignet. Symbole, celui-ci, de mes remerciements…

photo(3)photo(4)

photo(2)