photo_2_

Hier, on n'a pas mis le nez dehors. Restés au chaud à cuver Noël. Ce matin on a un peu traîné, hésité à partir voir la belle mère qui n'a pu être des nôtres cette année. Finalement, après déjeuner, c'est au Museum d'histoire naturelle que nous sommes allés. En métro. Leo n'avait pas très envie. En arrivant, on a vu qu'il y aurait une longue attente alors on a anticipé en prenant un bon goûter dans les jardins de la grande Mosquée. Leo m'a demandé si les oiseaux arrivaient à s'échapper !! Il y en a plein et ils ne sont pas prêts de partir d'ici, loin d'être en captivité pourtant !
Après un peu moins d'une heure d'attente dans le froid, dans la bonne humeur, nous avons découvert ce magnifique musée inauguré par Mitterrand après travaux en 1994. C'est juste magnifique ! Gigantesque. Des animaux petits et grands, à plumes, à nageoirs, à poils… des insectes.des coquillages. L'éclairage tamisé donne vie à toutes ces bêtes pourtant si mortes. C'est beau, vraiment très beau ! La grande galerie de l'évolution vous cloue le bec, vous laisse bouche bée. mais pas seulement, il y a un oiseau qui semble voler là-haut, et des volatiles partout sur les corniches. Un étage au dessus, les espèces menacées. Des loups. Un élan somptueux. Plus loin un renne, miraculeux à voir en ces lendemains de Noël.
On  retournera, c'est sûr. Vous verriez le squelette des baleines : elles ont des doigts presque comme les nôtres sous les nageoirs, c'est tès touchant. Le bâtiment est de toute beauté. Un vraiment beau musée ! Les enfants ont adoré !

Entendu par l'homme, d'une femme à son mari "tu aurais pu penser à prendre l'appareil photo !" Ah oui, c'est un peu con. Moi je me dit qu'elle aurait dû y penser elle-même mais là, c'est une boulette (surtout si c'est un cadeau du père Noël, l'APN !!)

photo
photo_3_photo_4_photo_5_photo_6_photo_8_photo_9_photo_10_photo_11_photo_12_

Ma bestiole préférée, un gros poisson ! Avec une dent de licorne immense (bien plus longue que ma hauteur). Organe quasi sexuel, masculin, qui permet au mâle de gagner les faveurs des femelles à la saison des amours (c'est celui qui a la plus longue qui gagne !). Un animal du pôle austral. rarissime. Je me demande s'il en existe encore… Le Narval.

photo_13_photo_14_photo_15_photo_17_photo_18_photo_19_photo_20_photo_21_photo_22_photo_23_photo_24_photo_25_photo_26_photo_27_photo_28_

PS : jusqu'au bout de la visite, j'attendais la question gênante, qui n'est jamais venue et c'est tant mieux (la preuve que c'est vraiment un bon musée, à mon sens). De quoi ils sont morts tous ces animaux ? J'avoue, je me la suis posée (Emma aussi quand j'y pense, elle m'a demandé si on l'avait tué la grosse baleine !) ! Je n'ai pas la réponse. Et non, je ne suis pas si naïve, je n'imagine pas qu'ils soient otus morts de vieillesse ou par accident ! (il y a un girafon, un éléphanteau… et j'en passe. Hum)